Historique

Historique

1993

La Communauté de Communes du Sud-Est du Pays Manceau est créée le 28 décembre 1993 avec les communes de Challes, Changé, Parigné-l’Évêque et Mulsanne qui accueille son siège social. Joël Garreau, Maire de Changé est élu Président. Les compétences sont alors le développement économique, l’aménagement de l’espace, l’environnement, la voirie et l’étude sur les équipements culturels, sportifs et scolaires.

1994

Brette-les-Pins adhère à la Communauté de Communes.
La Communauté de Communes adhère au Syndicat Mixte du schéma directeur de la région mancelle.

1995

Après les élections municipales, Joël Garreau est réélu Président.

1997

La Communauté de Communes crée sa première zone d’activité économique au Cormier à Mulsanne.

1999

La Communauté de Communes adhère au Syndicat Mixte du Sud-Est Manceau et à l’ORAC. Elle prend une nouvelle compétence : la gestion d’un Contrat Régional de Développement.
Deux de ses compétences se développent : la voirie qui ne se limite plus à la coordination entre les communes membres mais qui consiste désormais à gèrer et à entretenir directement les voies communales hors agglomération, et les équipements culturels, sportifs et scolaires pour lesquels la Communauté dépasse le cap des études et devient possible maître d’ouvrage.
À Changé, une nouvelle déchetterie est aménagée.
Fin 1999, le siège social est déplacé à Parigné-l’Évêque et Saint-Mars-d’Outillé adhère à la Communauté.

2000

L’Hôtel Communautaire est créé rue des Écoles à Parigné-l’Évêque.
La Communauté adhère au nouveau Contrat Régional de Développement.

2001

Après les élections municipales, Claude Chastel, Maire de Parigné-l’Évêque, est élu Président.
La Communauté de Communes passe en Taxe Professionnelle Unique et met en place la Taxe d’enlèvement des Ordures Ménagères.
Suite à la loi de 1999 sur l’intercommunalité (dite « loi Chevènement »), la Communauté prend de nouvelles compétences : politique du logement, assainissement, transports, nouvelles technologies, aires d’accueil des gens du voyage.
Elle met en place la collecte sélective des déchets en porte à porte.

2002

Claude Chastel décède brutalement. René Logereau, adjoint au Maire de Saint-Mars-d’Outillé, est élu Président.
La Communauté adhère au Syndicat Mixte du Pays du Mans.

2003

La Communauté de Communes adhère au Syndicat Mixte de l’agglomération mancelle pour le stationnement des Gens du Voyage.
Premier équipement communautaire, la salle de gymnastique spécialisée Ouranos est inaugurée en janvier.

2004

Au 1er janvier, Mulsanne quitte la Communauté de Communes pour rejoindre la Communauté Urbaine Le Mans Métropole.
La compétence « développement économique » s’enrichit : la Communauté pourra désormais apporter une aide dans l’immobilier d’entreprises (création de pépinières ou de bâtiments blancs).
La politique du logement se précise : la Communauté est compétente pour créer des logements intermédiaires et pour apporter un soutien aux bailleurs sociaux pour la construction de logements locatifs.
Enfin, la Communauté met en place des animations scolaires à Ouranos.

2005

La Communauté de Communes prend une nouvelle compétence : le Service Public d’Assainissement Non Collectif (SPANC).

2006

La Communauté de Communes élargit sa compétence Voirie : elle intervient sur l’ensemble des dépendances des voies communales hors agglomération (chaussées, bermes, fossés et talus).
Les nouvelles zones d’activité économique sont opérationnelles à La Boussardière à Parigné-l’Évêque et La Chenardière à Changé.

2007

Au lieu dit « La Passardière » à Parigné-l’Évêque, ouvre une nouvelle déchetterie communautaire.

2008

Au 1er janvier, la Communauté de Communes exerce une nouvelle compétence : actions en faveur de la jeunesse dans le cadre du temps libre.
Le 14 avril, René Logereau est réélu Président de la Communauté de Communes. Il s’entoure de cinq vice-Présidents : Jean-Luc Cosnuau de Brette-les-Pins, Isabelle Jahan de Challes, Martine Renaut de Changé, Gérard Bourneuf de Parigné-l’Évêque et Serge Soualle de Saint-Mars-d’Outillé.

2011

Nouveau transfert de compétences en date du 1er janvier : actions en faveur de la promotion et du développement des différents modes de garde de la petite enfance (0 à 3 ans).
Serge Soualle décède. Bernard Lair, Maire de Brette-les-Pins, est élu vice-Président en charge des Sports, de la culture et de l’enfance jeunesse.

2012

Au 1er septembre, une nouvelle compétence devient communautaire : un espace emploi formation est créé.

2013

Transfert de compétence parmi les plus importants de l’histoire de la Communauté de Communes, une école communautaire de musique voit le jour le 1er juillet 2013 au travers de la fusion des écoles existantes à Changé, Parigné-l’Évêque et Saint-Mars-d’Outillé.
Les équipements communautaires s’étoffent : un second SkatePark voit le jour à Brette-les-Pins et un CityStade sur chacune des communes de Challes, Parigné-l’Évêque et Saint-Mars-d’Outillé.

2014

Après les élections municipales et communautaires de mars, Martine Renaut est élue Présidente de la Communauté de Communes.
Jean-Luc Cosnuau, Isabelle Guillot, Bernard Chiorino, Séverine Prezelin et Guy Lubias sont élus vice-Présidents.
À noter que suite à la réforme du mode de scrutin (notamment pour les communes de plus 1 000 habitants), les conseillers communautaires ont été élus au suffrage universel direct.

2016

La Communauté de Communes prend la compétence « établissement et exploitation d’infrastructures et de réseaux de communications électroniques » et adhère au Syndicat mixte sarthois d’aménagement numérique. Objectif : favoriser le déploiement des télécommunications à haut débit sur le territoire communautaire.

2017

La compétence « voirie » s’élargit : les chemins ruraux sont placés sous gestion communautaire pour l’ensemble des cinq communes.
Deuxième équipement sportif d’envergure après la salle Ouranos, un dojo communautaire est ouvert à Changé.