Économie
Un meilleur apprenti de France à Parigné-l’Évêque ?

Économie
Nolan Bougard

Un meilleur apprenti de France à Parigné-l’Évêque ?

Créé en 1985, le concours « Un des Meilleurs Apprentis de France » attire chaque année plus de 6 000 candidats de moins de 21 ans, représentant plus de 90 métiers. Parmi eux, Nolan Bougard, 16 ans, apprenti auprès de l’entrepreneur parignéen Joël Cordier.

Attiré par le métier de maçon depuis son plus jeune âge, Nolan Bougard s’est naturellement tourné l’année dernière vers un CAP maçonnerie au BTP CFA de la Sarthe. Celui que son patron décrit comme quelqu’un de consciencieux et d’appliqué apprécie la technicité que demande son métier. Depuis décembre, et avec le soutien de sa famille et de la mairie parignéenne qui lui a mis un local de travail à disposition, il s’est préparé à passer les différents échelons du concours pour devenir, peut-être, meilleur apprenti de France dans sa spécialité.

Un concours exigeant et respecté
Organisé par la Société nationale des Meilleurs Ouvriers de France, sous l’égide du Ministère du Travail, le concours « Un des Meilleurs Apprentis de France » valorise le goût du travail bien fait et permet aux jeunes de prouver avec fierté leurs compétences techniques. Le concours est organisé à trois niveaux. À l’échelon départemental, une note au-dessus de 14/20 (médailles d’or et d’argent) permet d’accéder aux sélections régionales. À ce stade, il est nécessaire de décrocher la médaille d’or, soit plus de 17 points, pour participer aux épreuves finales nationales. Un cahier des charges, propre à chaque spécialité, permet la réalisation d’une œuvre qui suivra alors l’apprenti tout au long des sélections.

Et la suite ?
Pendant près de 80 heures, Nolan a ainsi peaufiné sa pièce : un pilier décoratif en 5 parties. « Le cahier des charges nous laissaient deux libertés : l’utilisation de briques de région pour le parement et l’aspect du dé en béton fixé au sommet » explique le jeune apprenti qui se déclare satisfait de sa réalisation. C’est avec cette œuvre de près de 600 kilos qu’il s’est présenté le 4 avril prochain aux sélections départementales et a remporté la médaille d’argent. Prochaine étape : la sélection régionale début mai. Et après ? « Je termine mon CAP en août et j’envisage de partir sur un CAP connexe en carrelage pour découvrir d’autres techniques de travail » répond-il. Quand on lui demande s’il se relancera à nouveau dans le concours, le jeune homme sourit et répond simplement « pourquoi pas ! »


En images

• Réfection de la chaussée dans la Zone de la Chenardière
voir
• Tuto : comment demander en ligne la liste des assistant(e)s maternel(le)s
voir

Zoom

Découvrez la nouvelle rubrique Actualités du site internet communautaire.
en savoir plus